• Rageous Grattoons - Risipit totul



    RAGEOUS
    GRATTOONS<o:p />



     <o:p />



             Depuis les succès musicaux et
    cinématographique d' Emir Kusturica et de Tony Gatlif, la musique tsigane
    s'installe petit à petit dans le paysage de la scène rock française. Beaucoup
    de groupes s'inspirent aujourd'hui de la musque roms : Electric bazar
    compagnie, les Ogres de barbach, La mine de rien... Quelques uns en retiennent
    d'abord le coté festif, d'autres piochent dans le patrimoine rom pour
    accompagner leurs  chansons, et certains
    se donnent à fond dans cette musique. C'est le cas des Rageous Gratoons, une
    des premières formations de l'hexagone de ce mouvement, qui a sortit son 4ème
    album « risipit totul »<o:p />



             A l'origine, le groupe s'inspirait déjà
    des mélodies et des rhytmes tsiganis, mais les membres étant issus de formation
    très rock, ils jouaient aussi quelques skas et avaient donc une identité
    beaucoup plus punk, identité renforcée par leur manière de fonctionner. Ami
    avec les Taraf di haidouks, formation tsigane familiale, le chanteur est  partie en Roumanie à la découverte des groupes
    de là bas, il en est revenu avec la langue roumaine. Le chant en roumain peut
    d'ailleurs tromper sur les origines bordelaises du groupe.<o:p />



    Aujourd'hui avec ce nouvel opus, les rageous enfoncent le
    clou de leur encrage à l'Est. Morceaux longs, plus « progressifs »
    que « punk », des instrumentaux, une moyenne de 3 instruments
    différents par musiciens (19 instruments, 
    ils sont six...), le groupe accentue sa recherche et s'en va de plus en
    plus loin des sentiers battus.<o:p />



    On pourra leur reprocher les quelques envolés très rock n'
    roll de certains morceaux de leur précédents albums qui ont totalement disparu.
    Ca n'empêche que le groupe garde son identité « rock alternatif »
    dans le choix de rester indépendant dans la production (ils ont longtemps travaillé
    avec le label feu « small axe »), et dans son fonctionnement
    autogestionnaire.<o:p />



    Sans oublier le coté militant des rageous qui s'associent
    sur ce disque avec l'association « sortir du nucléaire », pour qui
    ils font souvent des concerts de soutien et dont le propos anti-nucléaire
    apparaît sur la pochette et sur le clip « el circo » qui est aussi
    sur l'album.<o:p />



             A écouter et à voir sans modération. <o:p />



     <o:p />



    www.sortirdunucleaire.org<o:p />



    www.rageousgratouns.com<o:p />



     <o:p />




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :