• L'émission a commencé avec les Pippe Arrustut asphyxié, extrait de la compil du son des buissons,
    produite par le KBL "Kollectif Bugey Libre", qui regroupe plusieurs
    assos (Vif, les skapuches péruviennes, Mad Mac, Appathie...), plusieurs
    groupes (Pippe Arrustut, Hit san, Panic Gastrik...), et qui organisent
    des évènements comme la tahoua dans les bois, festival gratuit dans un
    bois du Bugey dont l'édition 2005 a été interdite. Le KBL est dans les
    studios ce lundi soir, représenté par le groupe Hit San.
    Après un
    petit édito anti Phillippe Val, et pour clore la polémique médiatique
    autour des caricatures du prophète, on a passé un ptit coup de fil à
    Mahomet (merci à Agnès Jhaoui et à Christophe Lembert pour leur
    participation à ca magnifique sketch).
    Les têtes raides chantent houba et
    on en vient enfin à nos invités, qui nous explique leur collectif, nous
    présente leur compil du son des buissons qu'on pourra retrouver dans
    les prochains concerts du collectif et chez quelques discours défendant
    la cause bugiste... Hit San nous offre 2 moceaux de Country Core Happy
    death en accoustique live dans les studios et on écoute Le tube de la
    compil LaMineDeRien Roumanie.

    Comme d'hab l'émission se termine sur un groZagenda Manifestif et
    culturel puis un Dub pour faire la transition avec Electropoppy
    (l'émission qui suit) avec Doeï.

    Asso Vif
    Skapuches péruviennes
    Site de Pippe Arrustut
    Site de LaMineDeRien



    votre commentaire

  • C'est Les ogres de barback qui ont ouvert l'émission avec " l'accordéon " extrait de leur dernier live...
    Ca tombe bien ce soir, on parle du label des ogres : Irfan. Après avoir écouté un extrait de l'interview que nous avait donné Fredo en octobre 2004, et quelques extraits de la BO du " temps des gitans " d'émir Kusturica, dont un des personnages a donné le nom au label, on a accueilli dans les studios Yannick, responsable du label basé aujourd'hui en Ardèche...
    Pour comprendre il faut remonter un peu dans le temps... Fin des années 90, les ogres sortent leurs 2 premiers albums en autoproduction mais distribués par Pias. Pour leur 3ème disque, Pias veut mettre son grain de sable dans la production, les ogres refusent et décident de s'autodistribuer... Mais c'est la galère pour gagner la confiance des disquaires, c'est pas facile nous explique Yannick, ,d'autant que la concurrence est rude, les Fnucks et autre Vigiles préfèrent vendre 200 000 disque de la staracadémy en 1 mois plutôt que 50000 disques des ogres en 2 ans... Mais en persistant et grace à l'aide de certains vendeurs, Irfan a réussi à se faire une place dans les bacs même dans les grandes enseignes, tout en restant vigilant sur les agissments de ces dernières puisque la Fnuck a mis les ogres en téléchargement payant sur son site sans autorisation... Bravo le piratage à des fins d'enrichissement !
    Parmis les groupes du label, outre les ogres, on retrouve notamment les vieux albums des fils de teuhpu, ,de la ruda (ceux que leurs labels actuels ne veulent plus distribuer...) les assoifés qu'on écoute avec " quel europe "... Et puis il y a les " jeunes groupes " comme Semtazone (dans RocKnRouL le 24 à priori) et les excellents Electric Bazar Compagnie qu'on a écouté avec le tube " kurva "...
    Enfin on termine l'interview en annonçant la sortie d'un nouveau live des ogres pour 2006 et en écoutant Les barbarins fourchus " 50 piges " vieux groupe de la scène française avec qui David, le chanteur de Babylon Cirecus a fait ses premières armes...
    En tous cas, Respect pour cette distribution indfépendante qui n'a jamais été poussé aussi loin, en effet hormis les groupes qui décident de faire aucune concession et donc qui refuse de passer par les gros disquaires (mai squi du coup restent dans un certain anonymat), les ogres sont les seuls à avoir leur propre maison de distribution alors que beaucoup de groupe qui font de leur indépendance une revendication, sont tributaires des majors et des majorettes (les bérus et Wagram, les tetes raides et Warner...)
    Comme d'hab l'émission se termine sur un GroZagenda concert, ,projections, et manifestation avec en sortie un morceau des Rageous Grattouns, qui jouera ce samedi soir à la cave à musique de Macon (à voir absolument ! ! !). Le temps d'annoncer qu'on reçoit le Bugey libre la semaine prochaine et on se quitte sur Bumcello !

    www.irfan.fr
    www.lesogres.com



    votre commentaire


  • (Photos: Terraï)

    On a ouvert l'émission avec du live ! Noir désir, l'homme pressé, ça fait toujours du bien... et en plus ce soir, on parle salle de concerts.
    Après un petit montage " concert " et le générique, 1ère interview de la soirée : Didier, directeur de l'association Luciole, qui gère la cave à musique de Macon... Il nous rappelle les difficultés financières de l'association due à la non pérennisation des subventions validant leur action... En gros il manque des sous pour pouvoir continuer à organiser des concerts, faire de la formation proposer des locaux de répétitions et la mairie ne veut pas allonger le chèque... Du coup l'équipe et les projets sont dans une totale précarité et sont contraints de travailler au jour le jour... On élargit un peu le débat sur les pressions sécuritaires qui s'ajoutent aux pressions financières sur les salles de concert : Voir le communiqué " drôle d'ambiance, l'état d'urgence " ci dessous...
    En ajoutant à ça, les interdictions de concert qui sont tombés sur des lieux comme le Bauhaus, le non relogement du Grrnd zéro tant attendu ; on peut tirer un bilan plutôt négatif de l'état des concerts à lyon en particulier et au niveau national en général... Ce constat nous amène sur une critique du dernier numéro du petit bulletin qui fait l'apologie de la politique municipale sur les musiques et parlent d'ouvertures de " salles en stock "...
    La seule vraie ouverture (les autres ne sont que des réouvertures), c'est celle du marché gare. Justement Terraï est là pour parler avec nous de tout ce bizness, lui est forcément plus positif, puisqu'il doit gérer pratiquement tout seul un lieu a multiples objectifs (concert, formation, écoute). L'émission tournera donc au débat sur l'intrusion des institution s publiques et ses effets. (contrôles policiers, contrôle éditorial). Terraï assume son coté " je joue avec les politiques ". On trouvera ça regrettable de le voir aujourd'hui contraint à défendre la politique de Colomb qui lui a donné des subventions...
    Ce débat s'est terminé avec les frères kouennes qui seront ce vendredi au Marché gare, puis on a enchaîné sur l'agenda coupé en 2 par les ti punks Guerilla Poubelle puis c'est Junior Cony qui a assuré la transition avec Electroppopy, l'émission électro de radio Canut.


    La prog du marché gare
    La cave à Musique
    Drole d'ambiance l'état d'urgence

    1 commentaire
  • Du monde ce soir dans les locaux de canut, les 3 émissions de 21h à minuit ont toutes des invités: keep smiling parle prévention drogue dans cannabis circus de 21 à 22, Grosso Gadgetto est venu parler de son album et de la compil Jarring Effects dans électropopy de 23 à minuit et dans RockNrouL... La mine de Rien...

    On a ouvert l'émission avec les fils de Teuhpu "morpions" puis après un retour fantasmique sur la manifestation contre le sécuritaire de samedi après midi à Lyon, on a fait un petit tout de l'actualité de 2 Villepins à José Bové, le tout pour finir sur "mon rat s'appelle Juda" des Guerrilla Poubelle.

    Le temps de ces petits délires autour de l'actualité, le groupe de Chanson lyonnaise LaMineDeRien s'est accordé et nous a offert un mini concert accoustique avec des morceaux inédits (la classe !)... Ils nous ont prouvé qu'ils n'étaient pas seulement un groupe de "tsiganerie" en faisant des valses et un morceau un peu jazzi... On leur a posé 2-3 question sur le fonctionnement du groupe. Des réponses franches, sans prise de tête à l'image du groupe et de leur musique ! Big up Lamine de Rien !

    Comme d'hab, on a terminé avec l'agenda et un morceau des Hurlements d'léo qui seront de retour à Lyon en avril au transbordeur avec nos mineurs en 1ère partie...

    A noter que LaMine joue ce samedi soir à la MJC ô totem de Rillieux la pape avec le groupe l'odeur des gens en 1ère partie...
    On da chop...

    Bientot les photos de la session de la mine de rien...

    votre commentaire
  • C'est le tout nouveau Wampas "chirac en prison" qui a ouvert le bal ce lundi soir sur les ondes rebelles de radio Canut. Un morceau qui paraitra en mars et qui "s'annonce" censuré par les grosses radios, coup de bluff ou coup de pub ? les chansons des wampas n'ont jamais rien dénoncé, celle là non plus...
    Le thême de ce soir, c'est les vieux groupes de plus de 20 ans, l'occasion rêvée de se fouttre un peu de la gueule de Manu chao qui a plus de 40 ans a enfin compris la vie comme nous le démontre sa chanson "tous les jours, il faut manger !"
    Le parisien Edouard Nenez a donné le ton avec l'énorme morceau "punk de 40 ans" qui a été logiquement suivit des béruriers noirs sur lesquels on peut s'interroger: quand finira leur retrou permanent? Les bérus onté ét suivis par un extrait du dernier album des parrabellum "Pogo machine".
    Dans la série retour, un vieux groupe de l'époque bondage: Washington dead cats, leur nouvel album sort dans les prochains jours, en avant première on a écouté un premier extrait.
    22h20, ça transpire dans les studios à force de passer des morceaux plein de guitare, on se pose donc un bon 1/4 d'heure en compagnie de Marcus, guitariste des Raoul Petite avec qui on a parlé un peu bizness musicale sans hésiter à se moquer de sinsémilia et de marcel et son orchestre! Après avoir réécouté des morceaux anthologiques de Raoul "les pates noirs" "fouidom" on s'est fait le morceau inédit extrait du best of.
    Et puis on a continué notre série "presque morts mais pas encore vivant, les punks de 40 ans" avec LSD la souris déglinguée et le classique Banlieue rouge. Enfin le groZagenda militant et festif puis Thiéffaine "la fille du coupeur de joint" et un extrait là aussi en total exclu planétaire du nouvel album de lo jo qui sort la semaine prochaine...
    Ceux qui lisent se résumer et qui n'ont pas écouté l'émission sont dégoutés, je sais, rattrapage la semiane prochiane pour une émission plus djeun's !

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique